Groupement de Gendarmerie de l'Isère : présentation

 
 
...

Colonel Yves MARZIN, commandant du groupement de gendarmerie départementale de l'Isère

LA GENDARMERIE NATIONALE

Héritière de la « Maréchaussée de France », la Gendarmerie Nationale, forte de ses huit siècles d'Histoire, est une force militaire placée sous l'autorité du Ministère de l'Intérieur (dans le cadre de ses missions de sécurité intérieure) et du Ministère de la Défense (dans le cadre de ses missions de défense).

Elle est au service de 50 % de la population sur 95 % du territoire français.

Aujourd'hui, la Gendarmerie Nationale comprend environ 100 000 hommes et femmes.

La Gendarmerie Nationale intervient en tout temps et tout lieu et assure des missions diverses qui font sa spécificité :

  • Missions judiciaires : constater les infractions, rechercher et interpeller les auteurs d'infractions, mener des enquêtes judiciaires.
  • Missions administratives : maintenir l'ordre, assurer la sécurité publique et routière, assister et secourir.
  • Missions de défense : participer à la défense de la Nation aux côtés des autres armées, intervenir sur les Opérations Extérieures, assurer la prévôté des armées.

La gendarmerie départementale est une des deux subdivisions d'armes de la Gendarmerie Nationale.
Elle est chargée d'assurer les missions traditionnelles de la Gendarmerie, à savoir :

  •  La sécurité publique générale,
  •  La prévention de la délinquance,
  •  La police judiciaire,
  •  La lutte contre l'insécurité routière,
  •  La participation aux missions de défense.

La gendarmerie départementale s'articule en brigades, compagnies et groupements, et comprend des unités spécialisées pour l'exécution des missions particulières comme les brigades de recherches, les pelotons de surveillance et d'intervention, les pelotons spécialisés de protection de la gendarmerie, les pelotons de gendarmerie de (haute) montagne et les escadrons départementaux de sécurité routière, articulés en brigades motorisées, pelotons d'autoroute et pelotons motorisés.


LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE DE L'ISÈRE

Le groupement de gendarmerie départementale de l'Isère se compose comme suit :

7 compagnies regroupant :

  • 57 brigades territoriales : - 22 brigades territoriales autonomes (BTA), - 35 brigades de proximité regroupées en communautés de brigades (COB),
  •  7 pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG),
  •  7 brigades de recherches (BR).

1 escadron départemental de sécurité routière (EDSREscadron départemental de sécurité routière) composé de :

  • 2 pelotons d'autoroute (PA),
  • 2 brigades motorisées (BMO),
  •  4 pelotons motorisés (PMO),
  •  1 équipe rapide d'intervention (ERI).

1 peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM),

2 pelotons spécialisés de protection de la gendarmerie (PSPG), pour la sécurité des centres nucléaires de production d'électricité,

1 brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ),

1 brigade départementale de renseignements et d'investigations judiciaires (BDRIJ),

1 groupe d'investigation cynophile (GIC). 

Pour mémoire, dans le département sont également stationnés :

  •  3 escadrons de gendarmerie mobile, à Grenoble, Pontcharra et Bourgoin-Jallieu, destinés à assurer le maintien ou le rétablissement de l'ordre,
  •  1 section de recherches (SR) à Grenoble,
  •  1 brigade de gendarmerie des transports aériens (GTA) sur l'aéroport de Grenoble-Isère à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs,
  •  1 brigade de gendarmerie de l'air (BGA) à l’École des Pupilles de l'Air de Montbonnot Saint-Martin.

Coordonnées des unités de gendarmerie départementale de l’Isère ouvertes au public :

> Coordonnées Unités de Gendarmerie Isère - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,11 Mb


Découpage territorial des brigades de gendarmerie de l'Isère :

> Découpage territorial des brigades de gendarmerie de l'Isère - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,45 Mb