Derniers communiqués

Sécurité des matchs de football du club GF 38 pour la nouvelle saison de ligue 2

 
 
Communiqué du 26 juillet 2018

Le club de football « Grenoble Football 38 » entreprend demain son retour en ligue 2 du championnat de France. Le préfet de l’Isère fait savoir qu’à cette occasion, le niveau de sécurité dans lequel se dérouleront les matchs a été rehaussé en concertation avec le club et le stade des Alpes, à la suite d’échanges avec la direction départementale de la police nationale.

Il entend par ailleurs que soient respectées par tous l’ensemble des réglementations relatives aux enceintes sportives et les règles élémentaires de savoir-vivre, pour que ces rencontres sportives restent des moments festifs et familiaux empreints de fair-play et de respect mutuel.

Pour mémoire, à la suite des débordements qui se sont produits lors du match de football entre le Grenoble Football 38 et l’Entente Sannois Saint-Gratien le 11 mai 2018, le préfet de l’Isère a pris des mesures d’interdictions administratives de stade (IAS) à l’encontre des supporters mis en cause et identifiés par les services de police pour avoir envahi la pelouse du Stade des Alpes à la fin du match, provoqué des violences et conduit à l’intervention rapide des forces de l’ordre.

Six IAS ont déjà été prononcées entre juin et juillet 2018 à l’encontre de ces auteurs de troubles à l’ordre public, après avoir permis aux intéressés de faire valoir leurs observations. Trois des mesures ont été prises pour une durée de 6 mois, et trois autres ont des durées respectives de 12, 20 et 24 mois.

Ces interdictions sont toutes susceptibles d’être portées à 24 mois en cas de non respect des obligations par les intéressés (notamment se présenter aux services de police ou de gendarmerie qui les auront convoqués pour s’assurer de leur présence hors du stade lors des matchs).

L’interdiction de stade prise par le préfet est une mesure administrative d’une durée pouvant aller jusqu’à deux ans. L’identité de la personne interdite de stade est inscrite au fichier des interdits de stade, et transmise aux clubs et fédérations sportives. En cas de tentative d’accéder au stade pendant la durée de cette interdiction, l’intéressé encourt une peine d’un an de prison, et 3 750€ d’amende.

> Communiqué de presse - interdictions de stade - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,24 Mb