Communiqués 2017

Situation des migrants sur le campus

 
 
Communiqué du 7 décembre 2017

Suite à la mobilisation des associations et à la solution d’hébergement transitoire proposée par l’Université Grenoble Alpes, le dispositif hivernal, compte-tenu des conditions météorologiques, vient d’être renforcé par l’État dans le département. La communauté universitaire soutien cette décision qui va permettre d’héberger dans les meilleures conditions les personnes qui ont été mises à l’abri depuis mardi dernier dans des locaux sur le campus.

Depuis mardi 5 décembre dernier, une cinquantaine de migrants soutenus par des associations sont hébergés temporairement dans des locaux inoccupés sur le campus. Cette solution d’hébergement, conforme aux valeurs de solidarité et d’humanisme de la communauté universitaire, a permis de mettre à l’abri ces personnes de manière transitoire, le temps que les autorités compétentes, État et collectivités puissent mettre en œuvre des solutions appropriées.

Conformément au plan d’hébergement hivernal présenté le 15 novembre, les places d’hébergement d’urgence (1 180) ont été renforcées depuis le 1er novembre, avec l’ouverture de 227 places supplémentaires.

L’objectif de 320 places devrait être atteint avant Noël. A ces places supplémentaires s’ajoute le dispositif de mise à l’abri pour les personnes restées sans hébergement durant les épisodes climatiques de grand froid ou de neige. Un premier gymnase a été ouvert dès le 1er décembre pour les familles avec enfants, et un second le 6 décembre, pour les personnes isolées. L’ensemble du dispositif est géré par le 115, et est distinct des 1 926 places dédiées, dans le département, aux demandeurs d’asile.

L’urgence est désormais de permettre aux personnes logées actuellement dans les locaux de l’UGA de bénéficier du dispositif hivernal dans les meilleurs délais. Patrick LEVY, Président de la Communauté Université Grenoble Alpes et Lise DUMASY, Présidente de l’Université Grenoble Alpes rappellent que les conditions d’accueil et de sécurité ne sont pas appropriées :

  •  capacité d’accueil limitée
  •  manque de sanitaires, de dispositif de restauration et de couchage
  •  fermeture complète des bâtiments du campus à partir du 23 décembre prochain

Aussi, la communauté universitaire en appelle à la responsabilité de tous pour que les migrants puissent rapidement rejoindre les structures prévues dans le cadre dispositif hivernal et reste vigilante pour ces personnes puissent bénéficier d’un accompagnement spécifique par les associations mobilisées sur le terrain.

Tout maintien dans les locaux de l’université alors que le dispositif de mise à l’abri d’urgence n’est pas saturé ne trouve aucune justification par des motifs humanitaires.

> Communiqué de presse - Migrants université - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,24 Mb