Actualités des particuliers

Remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’honneur à Madame Marie-Hélène SCHMIDT, Médecin responsable du SMUR de Grenoble

 
 
Remise des insignes de Chevalier  dans l’Ordre National de la Légion d’honneur à Mme  M.H. SCHMIDT

A cette occasion Mme Marie-Hélène SCHMIDT déclare: à travers moi c'est tout le service public de la santé qui est récompensé.

Larges extraits du discours du Préfet

C’est avec un très grand plaisir que je vous accueille aujourd’hui dans les salons de la préfecture pour rendre hommage au parcours professionnel et personnel d’une femme, dont les mérites et les services lui ont valu d’être distinguée en qualité de chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur.

Votre présence à tous témoigne des relations que Madame Marie-Hélène SCHMIDT a su nouer tout au long de sa carrière, jusqu’à ce jour.

Nous sommes donc réunis pour une cérémonie qui met à l’honneur votre parcours et vous rend hommage, rendant aussi hommage au service mobile d’urgence et de réanimation que vous représentez et aux hommes et femmes placés sous votre autorité.

Votre promotion dans le prestigieux Ordre National de la Légion d’Honneur au grade de chevalier distingue ainsi non seulement la femme, mais également le médecin urgentiste dont les valeurs ne font désormais qu’un avec vous.

En effet, la constance qui se dégage de votre carrière professionnelle, c’est le refus de la facilité, l’effort permanent, la réponse immédiate à l’urgence. Relever des défis, vous le faites quotidiennement depuis vos premiers pas dans la carrière de médecin.

Déjà en 1990, vous effectuiez votre internat au centre hospitalier universitaire de Grenoble, tout d’abord au service de néphrologie puis à l’accueil des urgences du centre hospitalier de Chambéry et ensuite au service de cardiologie et réanimation de la clinique Mutualiste de Grenoble, services difficiles dont la technicité médicale et l’environnement contribuaient à forger la force de caractère qui est devenue la vôtre.

Pendant votre internat, vous œuvrez au service de cardiologie du centre médical Rocheplane de Saint-Hilaire-du-Touvet puis comme assistante au service des urgences à la clinique Mutualiste de Grenoble mais également au service d’accueil des urgences et du service mobile d’urgence et de réanimation du centre hospitalier de Thonon-Les-Bains.

Vous accomplissez de nombreuses gardes, notamment au service des urgences. Reçue au concours national de praticien hospitalier, vous poursuivez vos fonctions en tant que tel aux hôpitaux du Léman à Thonon-Les-Bains.

Pendant cinq années, vous pratiquerez aussi en tant que médecin de la ligue régionale Rhône-Alpes de football américain, sport réputé pour la rudesse de son engagement physique (malgré les multiples protections des joueurs). J’imagine que vous n’avez pas chômé les soirs de matchs !

Cela fait désormais 14 ans que vous exercez au sein du service d’aide médicale urgente 38 du centre hospitalier universitaire de Grenoble. L’urgence demeure encore et toujours le fil conducteur de votre parcours.

Depuis votre arrivée au SAMU, vous mettez tout en œuvre pour accompagner la bonne marche du service, pour qu’aucun grain de sable ne vienne enrayer la machine, nécessaire à la mission de sauver des vies.

Vous n’avez notamment eu de cesse de vous impliquer dans le secours en montagne, particularité de notre département où la montagne représente près de la moitié du territoire. Vous avez participé à de nombreuses interventions et hélitreuillages à l’occasion de multiples interventions terrestres et héliportées, souvent difficiles. Lors des opérations de secours, vous vous impliquez vivement et efficacement et faites toujours preuve d’une grande humilité, consciente du risque que les secouristes eux-mêmes courent lors de ces opérations.

C’est ainsi que votre engagement a particulièrement été remarqué au cours de l’organisation des secours et dans la mise en place du plan NOVI suite à l’accident du car polonais survenu dans la descente de Laffrey en juillet 2007. Vous avez d’ailleurs agi avec la même implication lors de l’accident d’un car anglais dans la descente de l’Alpe d’Huez en 2013.

Tant grâce à votre énergie que grâce à vos grandes qualités médicales et opérationnelles nécessairement remarquées, vous avez été nommée responsable d’unité fonctionnelle au centre hospitalier universitaire de Grenoble.

Je constate que, depuis plus de vingt ans, vous menez un parcours exemplaire.

Vous disiez qu’au quotidien, le risque, c’est quelque chose que l’on intègre, que vous aviez fait le choix et que vous n’y pensiez plus. Portée par le souci permanent de celui qui souffre ou qui a besoin d’aide, votre engagement et votre dynamisme vous ont permis de faire face aux défis.

De ce principe cher à la médecin, Primum non nocere (« d’abord ne pas nuire »), vous avez construit une éthique personnelle, vous l’avez faite vôtre et l’avez conçue comme une valeur universelle conforme au serment d’Hippocrate, que vous vous efforcez de transmettre et de garantir.

Femme d’action, vous êtes ainsi très engagée pour maintenir et entretenir des relations permanentes et de bonne qualité avec tous les services de secours de l’Isère, afin de poursuivre l’amélioration du secours en montagne et d’assurer une médicalisation optimale. Dotée d’un grand sens d’organisation, vous avez toujours œuvré afin de faciliter les diverses opérations de sauvetage, ainsi que les relations entre les différents acteurs.

Vous vous impliquez également sans compter au sein de la commission continue et participez à de nombreux groupes de travail sur l’organisation des filières de soin et les parcours patients. Le bien-être des patients, le deuxième fil conducteur de votre parcours...

Aussi, en présence de votre famille à laquelle j’adresse mes félicitations pour le soutien qu’elle vous apporte et la compréhension dont elle fait preuve, c’est un très grand plaisir et un très grand honneur de vous remettre la distinction de Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’honneur.

Votre promotion dans le prestigieux ordre de la Légion d’Honneur au grade de Chevalier distingue la richesse de votre parcours professionnel, récompense votre carrière exemplaire et méritante et honore une femme dotée de grandes qualités professionnelles, d’un grand sens du service public et d’une vraie humanité, dotée aussi d’une intégrité et d’une richesse de coeur sans commune mesure.

Travailleuse acharnée, d’une force inébranlable, vous êtes authentique dans ce que vous faites et ces qualités se manifestent par votre appétit à apprendre et à transmettre, mais aussi à connaître les autres.

Je vous adresse donc mes plus vives félicitations pour les actions que vous avez entreprises tout au long de votre carrière.

Femme de responsabilité, de proximité et de partage, au-delà de votre parcours professionnel émérite, vous possédez de grandes qualités humaines qui vous valent aujourd’hui d’être distinguée.

Vous pouvez être fière de cette reconnaissance. Je suis sûr que vous en serez digne et que vous porterez haut les couleurs de notre pays en démontrant chaque jour un peu plus vos mérites.