Actualité des particuliers

Lancement de la Police de Sécurité du Quotidien dans le département de l’Isère

 
 
Lancement de la Police de Sécurité du Quotidien dans le département de l’Isère

L’Isère fait partie des 20 départements choisis pour un meilleur accompagnement en zone gendarmerie, sélectionnés en raison de leur croissance démographique et de leur urbanisation importantes qui suscitent un très grand volume d’interventions.

Jeudi 8 Février, Gérard COLLOMB, Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, a officiellement lancé la Police de Sécurité du Quotidien, en engagement présidentiel qui vise à replacer le « service du citoyen au coeur du métier de policier et gendarme » (Emmanuel Macron – Discours aux forces de sécurité intérieure).

Avec la Police de Sécurité du Quotidien, le Gouvernement a entrepris une réflexion sur l’évolution des missions de la police et de la gendarmerie pour répondre à la première préoccupation des Français : la sécurité.

Cette réponse concrète et directe au sentiment d’insécurité des Français se fonde sur une méthode originale issue d’une large concertation partie du terrain et menée dans le département par le préfet de l’Isère Lionel Beffre d’octobre à décembre 2017.

Il s’agit avant tout de proposer une police et une gendarmerie sur-mesure qui permettent des réponses de sécurité adaptées aux spécificités de chaque territoire.

L’Isère fait ainsi partie des 20 départements choisis pour un meilleur accompagnement en zone gendarmerie, sélectionnés en raison de leur croissance démographique et de leur urbanisation importantes qui suscitent un très grand volume d’interventions (atteintes aux biens, à l’intégrité des personnes), sans compter des enjeux touristiques majeurs.

Cela se traduira par un apport complémentaire sur le terrain :

- avec le renforcement des groupes de contacts de la brigade territoriale de Clelles, de la compagnie de Grenoble et du Peloton de gendarmerie de Haute-Montagne (PGHM) ;

- avec l’expérimentation de la mesure de la satisfaction du public et des usagers relative aux postes provisoires des renforts hivernaux, des actions en matière de sécurité des mobilités pour renforcer les partenariats avec les opérateurs de transport en commun publics ou privés.

- avec des affectations supplémentaires de gendarmes (500 gendarmes supplémentaires sur le quinquennat pour la France entière).

Les unités de contact sont spécifiquement dédiées au renforcement du lien avec la population et permettent d’assurer une présence supplémentaire sur terrain pour aller à la rencontre des commerçants, des élus, des représentants de l’éducation nationale et des différents professionnels, en privilégiant une présence physique pédestre en dehors des temps d’intervention judiciaire.

Par ailleurs, que ce soit dans les zones relevant de la compétence de la Police nationale ou de la Gendarmerie nationale, la police de sécurité du quotidien s’exercera à terme par la suppression des tâches en marge de celles de la lutte contre la délinquance, comme les procurations électorales qui représentent près de 55 000 patrouilles en France, par l’embauche des personnels administratifs pour les tâches de bureau et surtout par la réforme de la procédure pénale qui visera à rechercher une simplification et une dématérialisation de la procédure pénale. Elle s’accompagnera d’une réflexion sur la forfaitisation de certains délits pour des sanctions plus efficaces. 

En parallèle, l’accueil des victimes sera amélioré et de nouveaux services pour les usagers seront développés, notamment concernant l’extension de la pré-plainte en ligne et l’expérimentation de la plainte en ligne.

Enfin, les forces de police et de gendarmerie seront équipées en technologies numériques avec le déploiement de 115 000 tablettes numériques permettant des contrôles plus rapide et plus efficaces.

1 Avec le Gard, le Finistère, la Haute-Garonne, la Gironde, l’Hérault, l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, l’Oise, le Bas-Rhin, le Rhône, etc.

> Lancement Police de sécurité du quotidien - 8 février 2018 - dossier de presse-1 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 4,83 Mb

> Isere mesures - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,64 Mb

> 20180208 Communiqué de presse - Police Sécurité du Quotidien - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb


Avec la Police de Sécurité du Quotidien, le Gouvernement a entrepris une réflexion sur l’évolution des missions de la police et de la gendarmerie pour répondre à la première préoccupation des Français : la sécurité.

PSQ-INFOG-1-VDEF_imagelarge

Aujourd’hui, malgré l’engagement de nos forces de sécurité intérieure, certains de nos concitoyens sont en perte de confiance en la capacité de l’État à les protéger. Comme l’a souligné le Président de la République dans son discours du 18 octobre, l’insécurité ressentie par nos concitoyens provient autant de la menace terroriste que des infractions commises dans leur vie quotidienne.

La sécurité du quotidien, c’est lutter contre tout ce qui fait naître un sentiment d’insécurité chez nos concitoyens et qui leur donne l’image de l’impuissance publique : les cambriolages, les infractions routières, les implantations et campements illicites, les rodéos sauvages, les occupations des halls d’immeubles, les incivilités dans la rue et dans les transports, ou le harcèlement de rue pour les femmes.

Pour répondre à cette ambition, cet impératif doit aujourd’hui être replacé au cœur de la mission confiée à la police et à la gendarmerie autour de trois objectifs fondamentaux : la satisfaction des besoins des usagers, leur protection et la résolution de leurs problèmes.

M. Gérard COLLOMB, ministre D’État, ministre de l’Intérieur, a souhaité pour ce faire donner la parole à l’ensemble des  policiers et des gendarmes pour s’assurer que « l’évolution de leurs missions sur le terrain soit au plus proche de leurs besoins et de leurs attentes ».

M. Lionel BEFFRE, préfet de l’Isère, organisera une large concertation qui aura pour objectif de permettre aux forces de l’ordre et aux partenaires locaux (élus, autorités administratives et judiciaires, polices municipales, réseaux de transports, bailleurs et services sociaux, associations, commerçants) de l’Isère de donner leur avis et de mettre en avant leurs retours d’expérience sur le terrain grâce à des réunions de proximité.

Les sous-préfets seront amenés, chacun dans son arrondissement, à procéder de la même manière, à une concertation approfondie.

A la suite des résultats de cette concertation, de nouveaux dispositifs et de nouvelles méthodes de travail seront expérimentés, à partir de janvier 2018, dans une série de territoires reflétant la diversité du pays et de ses problématiques (quartiers urbains, zones péri-urbaines, territoires ruraux), en France métropolitaine et outre-mer.

Ainsi que l’a indiqué M. Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, dans son discours du 28 octobre à La Rochelle, la Police de Sécurité du Quotidien devra répondre à cinq grands objectifs pour renforcer l’efficacité des forces de l’ordre dans leur quotidien :

  1.  Une police « sur-mesure » qui apportera à chaque territoire de métropole et d’outre-mer la réponse la plus adaptée pour restaurer la tranquillité,
  2.  Une police et une gendarmerie connectée pour plus d’efficacité et plus de facilité,
  3.  Une police respectée avec des agents mieux équipés et mieux protégés
  4.  Une police partenariale qui travaillera avec tous. Les acteurs, publics ou privés, doivent travailler ensemble, et pas côte à côte
  5.  Une police recentrée sur ses missions premières.

Pour en savoir plus / https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Police-de-Securite-du-Quotidien-lancement-de-la-concertation

> Communiqué presse - Police Sécurité du Quotidien - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,25 Mb

> dp_psq_2810 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,11 Mb

> _discours_de_m._gerard_collomb_ministre_d_etat_ministre_de_l_interieur_-_psq_-_inauguration_hotel_de_police_-_ - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb