Actualité des particuliers

Campagne sécurité routière - Fumer du cannabis est illégal, sur la route ça peut être fatal

 
 
Les effets négatifs de la consommation de cannabis sur la conduite d'un véhicule sont encore méconnus voire ignorés. En France, il est interdit de consommer, de produire et posséder du cannabis. Dans une nouvelle campagne, la Sécurité routière alerte sur les dangers de la consommation de cannabis.

Quand il est sous l’emprise de cannabis, le conducteur n’a pas conscience de la diminution de ses capacités au volant : mauvaise évaluation des distances, perte de vigilance et de contrôle, diminution de la concentration... La conduite devient alors plus dangereuse et peut amener le conducteur à commettre des infractions (excès de vitesse, stop ou feu rouge grillé, défaut de ceinture…) ou pire, causer un accident

Les chiffres clés

  • En 2016, il est estimé que 752 personnes ont été tuées sur les routes dans un accident avec stupéfiants (soit 22% des personnes tuées sur la route). 
  • Parmi les conducteurs âgés de 18 à 24 ans impliqués dans un accident mortel 20 % sont positifs à au moins un stupéfiant. Cette proportion est de 22 % pour les 25-34 ans. 
  • 93 % des conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants dans les accidents mortels sont des hommes
  • Dans les accidents mortels, parmi les conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants 67 % sont des conducteurs de voiture, 17 % des conducteurs de motocyclette.
  • La moitié des conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants a également un taux d’alcool illégal. Le cocktail cannabis/alcool multiplie par 29 le risque de causer un accident mortel.

La campagne

La campagne s’articule autour d’un film diffusé à partir du 25 mars 2018 en TV, au cinéma à partir du 28 mars, et de deux spots radios. Le film retrace l’histoire d’un jeune, victime d’un accident de voiture, qui pensait que fumer du cannabis et conduire était sans danger...

Consultez la rubrique dédiée sur le site de la sécurité routière

Voir une des vidéos de la campagne

En 2017, l’Office français des drogues et de la Toxicomanie (OFDT) rappelait que le cannabis, qui altère les réflexes et les temps de réaction au volant, est consommé par plus de 5 millions de personnes (au moins une fois dans l’année) et près de 700 000 de manière quotidienne.